:

Parler Nantais ou Paydret

Au hasard de mes lectures et de ce que l'on entend de moins en moins.... Langage semi-patois,expressions régionales du pays de retz et de région nantaise....

Capitaine de " bateau lavoir "

 

         La campagne électorale est ouverte pour les candidats à l'élection présidentielle de 2012 ...

 Comme le temps passe vite : parmi les concurrents, un  " tribun hors pair  ", monsieur Mélanchon représentant la gauche de gauche a eu une phrase cinglante sur son petit camarade de gauche monsieur Hollande, en le traitant de " capitaine de pédalo " . Je n'aurais pas osé, j'ai plus de respect envers les hommes politiques, mais cette phrase m'a fait penser aux années 1900 à Nantes.

Dans la marine à voile ou à vapeur il était coutumier de traiter les capitaines de bateaux malchanceux ou peu aguerris  de  " capitaine de bateau lavoir " . Et pourtant ce n'était pas une tâche si facile, car ils étaient bien souvent, secondés par une solide matrone maniant ... et le verbe et le battoir ... On les appelaient les  " maitresses blanchisseuses ", car gérer une quinzaine de blanchisseuses sur un bateau lavoir relevait parfois de la prouesse .

les-bateaux-lavoirs-copie.jpg                  

                    Un des théatres de ces confrontations ... sur son terrain de prédilection ... l'Erdre .


Les " boizes ".

    Dans les années 1900, notre grand-père ne devait pas être privé de nourriture sur le fleuve et les rivières, car le poisson était tellement abondant que le pêcher était facile avec des louves, des bosselles et autres filets . Ce qui devait être moins drôle pour eux, c'était sans doute la préparation, la cuisson et surtout la répétition car : les civelles ont une saison pour remonter, le saumon était tellement abondant qu'il était interdit d'en servir trop souvent . Enfin, ils ne mouraient pas de faim...ils ne risquaient seulement que d'avaler des " boizes " comme on disait à cette époque là et encore un peu aujourd'hui sur la côte . Une " arête " de  "brème "ou "d'alose " toutes deux en étant très pourvues pouvait fort bien vous faire des misères un bon moment... au fond de la gorge . 

 .

Voile devant...

    Il suffit d'être là au bon moment..., un futreau , je crois ( de la taille d'une toue ) revient vent arrière d'Est des Plaines de Mazerolles sur l'Erdre et va stationner face à la Préfecture et du quai Ceyneray, le long du quai de Versailles. Heureusement qu'il avait un moteur hors bord " Johnson ", certainement,  pour remonter le matin face au vent, beau Dimanche ensoleillé pour piqueniquer. En arrière plan sur la " photo " la cathédrale de Nantes...imposante....